La Pierre Angulaire

Pigeonniers...

Diaporama 1

 

Pigeonnier
La Moranchie
Coulaures

Pigeonnier
Verdeney
Coulaures

Pigeonnier
La Luminade
Cornille

ou colombiers ?

Diaporama 2

 

Pigeonnier
Lieu-Dieu
Boulazac

Pigeonnier
La Borde
Le Change

Pigeonnier
La Cousse
Coulaures

 

Les pigeonniers

Nous ne nous intéressons pas ici aux « pigeonniers » plus ou moins improvisés dans un grenier ou une grange, auxquels les volatiles accèdent par des trous parfois joliment aménagés et qu'en général on appelle « fuies ».

Dans nos régions méridionales, en gros dans les pays de langue d'oc, dès le XIIe siècle, il n'y eut plus de « droit de colombier ». Mais, seuls les nantis, ayant suffisamment de terres et de revenus, pouvaient se permettre de construire un pigeonnier. En effet, non seulement la construction d'un tel édifice était coûteuse, mais encore, les pigeons étant de gros prédateurs des récoltes, on limitait leur nombre à un couple par arpent, soit à peu près trois par hectare, restriction dictée par le souci de ne pas nuire aux récoltes d'autrui.
Il existe dans le Périgord des pigeonniers ayant cinq cents boulins (nids), parfois davantage; leurs propriétaires devaient donc être à la tête d'une exploitation d'au moins cent hectares de terres cultivables. D'ailleurs, l'étude de la répartition territoriale des pigeonniers met en évidence une nette corrélation entre leur implantation et l'existence des terres céréalières.

Conférence de Michel Chanaud (ppt, 45 Mo)

Lire le texte intégral et la suite... (pdf, 61 Ko)

 

Pigeonnier

Cliquez sur de dessin de Madame Nicole Vlès pour découvrir quelques types de pigeonniers (fichier pdf, 227 Ko)

© 2008 - La Pierre Angulaire - Fédération des Clubs d'Aînés ruraux de la Dordogne